Rachel Graveline > Blogue > Articles > Caractériser ses personnages

Caractériser ses personnages

Les personnages sont au centre de l’histoire, ils sont les porteurs de l’aventure, c’est pourquoi il est essentiel d’en avoir une représentation mentale forte. Vos lecteurs sont ainsi en mesure de les ancrer à leur imaginaire.

Dépendant de votre préférence, il est possible de faire un premier jet et de laisser votre fantaisie broder un portrait graduel ou de vous faire des fiches descriptives dès le départ. Dans tous les cas, au moment de la réécriture, il sera primordial de connaitre vos protagonistes comme vous-même et de retravailler le texte en fonction de leur prédominance.

Autrement, vous vous retrouverez sans doute avec un manque de cohérence. Sans compter que plus votre caractérisation est diluée, plus les lecteurs auront tendance à se sentir confus. Ils devront peut-être revenir dans les pages précédentes pour se souvenir “d’un tel” ou “d’une telle”, ce qui reste non souhaitable. Et pour cause, ce va-et-vient risque de rendre l’expérience beaucoup moins positive.

Comment procéder ?

D’abord, prenez conscience des rôles de chacun, de leur importance : les principaux, les secondaires et les autres. Leur description respective devra se répartir de manière proportionnelle à leur présence.

Note : si vous écrivez une série, et que certains personnages de second ordre se retrouvent dans la suite, il n’est pas impossible de leur offrir plus de poids pour les graver dans la mémoire du lecteur.

Exemple rapide : on m’a parlé à maintes reprises du chapitre « Parmi 3, tu choisiras » dans Karmacélia (réf. image d’en-tête), alors qu’il est pourtant très court et contient 2 figurants. La raison est simple, je leur ai donné tellement de substance que la curiosité des lecteurs a été attisée. Est-ce qu’on les reverra ? Réglons ce mystère au passage : la réponse est oui !

Ceci dit, ne vous encombrez jamais de renseignements inutiles, ce qui veut dire que tous les « figurants » n’ayant aucun impact dans l’histoire devront être éliminés à la révision. Je ne parle pas de la foule, les élèves ou les autres regroupements qui meublent l’arrière-plan, mais bien des petits personnages vides de sens qui n’apporteront aucun changement. Apprenez à les reconnaitre à votre relecture, et à leur dire au revoir !

Les fiches descriptives

 Maintenant, si vous êtes friands de plans, il est fort probable que vous aimerez travailler avec les fiches de personnage. Si c’est votre cas, faites-vous une feuille type à réutiliser (physique, psychique, passé, présent, futur, allié, ennemi, etc.). Ce n’est toutefois pas tout le monde qui dresse de tels profils au préalable. Ne vous l’imposez pas, si ça vous bloque. En revanche, ces descriptions peuvent s’avérer particulièrement profitables dans l’écriture d’une série. Elles vous feront gagner un temps précieux, vous évitant de revenir dans le tome précédent pour un détail oublié.

La puissance d’une image

Beaucoup d’auteurs vont s’inspirer de photos d’acteurs connus, se créer des illustrations, ou en repérer à leur goût dans les moteurs de recherche. C’est une méthode efficace pour bien implanter l’apparence de votre personnage à votre esprit. Ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots ? Encore faut-il lui donner une voix unique !

La voix unique

À partir du moment où le profil est bien construit, vous serez en mesure de jouer sur ce que dégage votre personnage. Il a une énergie, un langage et une attitude qui lui sont propres. Il faut maintenant appuyer sur ces caractéristiques sans exagération tout au long de l’aventure. Ces éléments bien utilisés viendront lui donner toute sa saveur !

               Sur ce, bonne révision !

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *